Stationnements non réglementaires et interdits auprès de nos établissements scolaires


Publié le 28 mars, 2018

Stationnements non réglementaires et interdits auprès de nos établissements scolaires

Suite à une recrudescence des stationnements non réglementaires et interdits auprès de nos établissements scolaires, un courrier a été adressé aux parents des élèves des écoles et du collège de Saint-Pierre-lès-Elbeuf.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Madame, Monsieur,

 

Il a été remarqué depuis quelques temps une recrudescence des stationnements non réglementaires et interdits auprès de nos établissements scolaires. La Police municipale, comme elle en a le devoir, a aussi pour mission de faire respecter la législation en matière de circulation et de stationnement, et peut donc avoir recours à des verbalisations. Elle le fait non pour « indisposer » les habitants, comme on l’entend parfois - trop souvent - mais dans l’intérêt même de la sécurité de nos enfants et des piétons. Je souligne d’ailleurs que tout irrespect ou insulte envers un policier municipal, ou national, est passible de poursuites judiciaires.

J’en appelle donc au sens civique et à la responsabilité de chacun, bien sûr des parents, pour prendre conscience de l’importance de respecter le Code de la route et les prescriptions qui en découlent, notamment dans les voies jouxtant les établissements scolaires. Il n’est pas indispensable, pour conduire son enfant ou venir le chercher, de se garer « à l’entrée » de l’école ou à proximité, quand il n’y a aucune place pour cela ou quand le stationnement n’y est pas autorisé ! Il y a suffisamment de possibilités de stationner aux alentours des établissements, même si cela demande une courte marche à pied du véhicule à l’école ou de l’école au véhicule. C’est de plus un exercice physique profitable et c’est le signe d’un respect des textes en vigueur. Enfin, et surtout, c’est assurer du mieux possible la sécurité des enfants et celles et ceux qui en ont la charge.

 

Il est de bon ton de rendre « l’autre » responsable de toute infraction. Or il faut que chacun et chacune soit bien responsable de lui-même et d’elle-même. Etre citoyen commence par cette obligation élémentaire pour soi-même, de respect des lois, donc des personnes et des biens.

 

Je sais compter sur vous pour vous conformer à ces consignes, pour vous conformer tout simplement au bon sens civique qui doit régir le vivre ensemble.

 

Avec mes cordiales salutations,

 

Patrice DESANGLOIS,

Maire